“Quand la mer se retire”
Aurélie BOUDET
le 07 juin 2019
Pourquoi témoignez-vous ?
En 2014, à 34 ans, j'ai appris que j'avais un cancer du sein. Les traitements ont suivi : mastectomie, chimiothérapie...Dès l'annonce j'ai souhaité témoigné de cette épreuve pour toutes les femmes qui ont vécu, vivent ou vivront cette maladie et le choc qu'elle représente pour les patientes et leurs proches. J'ai voulu partager mes chemins vers la résilience et donner la parole aux accompagnants des malades trop souvent oubliés. Ce documentaire est née de la volonté de créer une pièce radiophonique que j'aurais aimé entendre au moment du diagnostic, qui m'aurait rassuré sans me mentir, qui aurait sans fards dit les douleurs et les joies, qui m'aurait sortie de la solitude et de l'incompréhension, avec tendresse.
Description de l'oeuvre
À la veille de ses 34 ans, Aurélie apprend qu’elle est gravement malade. Un an après l’annonce de cette maladie, c’est ici que commence l’histoire. Une histoire vivante, une histoire animée, pleine d'humour et de joie, autour des moyens qui mènent à la résilience lorsque le fil vient à lâcher. Un récit sonore sur la catastrophe, sur la maladie, sur la vie, sur la mort et sur ce qu’il y a entre.
Depuis l’autre côté du miroir, Aurélie s’est vue, à la fois très proche et à la fois très éloignée d’elle-même, comme si elle regardait une autre femme, vivre ce qu’elle traversait. À l’aide d’un micro elle se met à distance. Elle tente de faire d’elle même un objet curieux, un objet d’étude. Elle se dédouble alors pour mieux se protéger et finit par se rencontrer. Ensemble avec Pierre, son compagnon, ils tissent la toile d’un récit coloré qui traverse le temps, à la recherche de l’existence et d’une vérité qui leur appartient.
Pièce radiophonique de 54 min
Pour plus d'informations : https://www.babelfishasbl.com/#/catastrophe/

Commentaires