Ce Blanc qui sonne comme un silence
Caroline Piquet-Di Paolo
le 25 juin 2019
Pourquoi témoignez-vous ?
Témoigner de mon expérience de la surdité progressive permettait d’évoquer la transformation du rapport aux autres qui en résulte. Mais ce qui m’intéressait surtout était de montrer comment on dépasse un handicap ou une maladie et on parvient à réinventer le monde à partir d’une situation douloureuse. Après avoir été confrontée à la surdité de ma fille, j’ai voulu aussi évoquer le cas peu connu des «sourds-entendants» et l’immense espoir que constituent les implants cochléaires, cette révolution médicale qui bouleverse nos connaissances sur les phénomènes de perception.
Description de l'oeuvre
Il s’agit d’un roman qui relate l’épreuve d’une amoureuse de la musique privée de sa passion à cause de la surdité. À travers l’écriture littéraire, ce roman s’attache au thème de la perte d’audition et des perceptions qui lui sont liées. Privée de la musique, le personnage doit la réinventer et ré-enchanter son monde. La surdité y est abordée non pas sous l’angle du handicap mais comme une expérience sensorielle, un autre rapport au monde.
Découvrir l'oeuvre

Commentaires