Carnet de voyage en Hémato
Caroline Perdrial
le 26 July 2017
Pourquoi témoignez-vous ?
Mon fils Paul a été diagnostiqué leucémique un peu après ses 3 ans, en octobre 2015. Leucémie type JMML soignable uniquement par greffe de moelle osseuse.
Au printemps 2016, Il a passé 5 mois entiers à l’hôpital pédiatrique Robert Debré. Ma seule ressource pour garder la tête hors de l’eau et pour qu’il ait une vie extraordinaire fut ma créativité. Au départ dessiner a servi à occuper mon temps, coincée dans une chambre de greffe avec une ramette de papier qui me faisait de l’œil. Avec un peu de recul, j’ai pu ajouter des mots sur nos émotions, interrogations, peurs et petits bonheurs. Non sans humour, indispensable pour survivre à tout cela.
Paul est malheureusement décédé en mars 2017, il avait 4 ans ½. Mais c‘est de la vie entre une maman/ un enfant / une maladie grave dans un hôpital dont mes dessins vont parler.
Parce que beaucoup de livres, de films m’ont aidé, par leurs positivismes, notamment « La vie est belle » de Roberto Benigni, « la guerre est déclarée » de Valérie Donzelli, le « journal d’un vampire en pyjama » de Mathias Malzieu, les deux livres d’Anne Dauphine Julliand, je témoigne pour aider d’autres parents, pour sa mémoire et pour reprendre le fil de la vie. Ce carnet n’est pas fini, encore beaucoup de dessins, d’émotions à partager sur les derniers jours avec lui, sur le deuil et sur la vie qui continue.
Description de l'oeuvre
Notre leitmotiv a été « ce n’est pas parce que tu es malade que l’on ne va pas s’amuser !!! »
Carnet de dessins accompagnés de textes, entre humour et gravité.
Le lieu : l’hôpital
Le voyage : la maladie
Les rencontres : le personnel soignant, les autres parents et sûrement soi-même
Découvrir l'oeuvre
caroline-perdrial-dessins-r-2.pdf

Commentaires

4 thoughts on “Carnet de voyage en Hémato

  1. Dzierszinski Lenglen

    C’est une œuvre extrêmement touchante et qui mérite de part sa qualité graphique et le regard plein de vérité et d’humour parfois sur un phénomène redouté par tout parent . Merci d’avoir eu le courage de publier ces dessins …

    Reply
  2. Odile perdrial

    Que d’émotion ! que de souvenirs qui reviennent !
    Nous les connaissions pourtant ces dessins (au moins en partie) mais ils sont toujours aussi percutants.
    Emouvants bien sûrs mais tristes, non.
    Ils sont tellement à l’image de Paul et de toi., de Laurent, de Luce. Quel bel hommage à notre petit bonhomme.
    Merci Caroline
    Je t’embrasse
    Maman

    Reply
  3. Deckert laetitia

    Je suis ravie et touchée de découvrir ce témoignage.
    J’ai connu Paul et sa famille et j’ai beaucoup d’images en tête .
    J’ai l’impression de Revoir ces instants d’hôpital mais avec une telle poésie du geste et un style graphique qui m’embarque immédiatement, qui me font du bien.
    Merci de partager tout cela.
    Laetitia alias Gigi Lamorose

    Reply
  4. Bailleul isolinda

    Une très belle et poignante oeuvre qui m’émeut et me touche.
    Elle résume bien les moments de joie et de tristesse (tout en retenue), que vous avez vécus.
    Isolinda Maria.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *